La Gaume, le paradis des batraciens


Des espèces toutes protégées !

La Gaume comporte à elle seule, plus de 15 espèces d'Amphibiens, toutes protégées par les lois de divers institutions et associations allant de l'international au local. Parmi elles, la Convention de Berne, la Directive Habitat Faune Flore ou encore la loi de la Conservation de la Nature etc. Toutefois, la Grenouille verte et la grenouille rousse, elles aussi protégées, peuvent être touchées par les hommes?


Un lieu idéal à la vie batracienne

La Gaume est le lieu idéal pour la vie des batraciens en raison des nombreux points d'eaux stagnantes, disséminés ici et là dans le paysage. Cependant, ces derniers n'apprécient guère les endroits regorgeant de poissons, qui mangent leurs oeufs. Grenouilles, crapaud, têtards ou encore Salamandres participent ainsi activement à l'équilibre de la biodiversité gaumaise.


Quelles espèces en Gaume ?

La famille des grenouilles vertes

Il en existe trois espèces, la grenouille verte, la grenouille rieuse et la grenouille Lessona. La grenouille verte, comestible, est en fait le fruit d'un accouplement entre la grenouille rieuse et la grenouille Lessona. Elles ont toutes trois la particularité d'avoir une peau lisse, de sauter, de posséder de grandes pattes et une palmure développée. Toutefois, il est remarqué au niveau du chant, que celui de la grenouille verte est bien plus portant que celui de la grenouille rousse, ou encore de l'alyte accoucheur qui sont encore d?autres espèces de grenouilles.


Les crapauds

Il en existe deux espèces, le crapaud sonneur et le crapaud calamite. Ils ont tout deux la particularité d'avoir une peau rugueuse, ils ne sautent pas et possèdent des pattes courtes


Les tritons

Ils ont pour spécificité d'avoir le corps allongé. Celui qui est le plus facile à reconnaitre, est sans nul doute le triton crêté, qui lui est plus grand que les autres. Les tritons parcourent également bien moins de distance que les grenouilles et les crapauds.


Les salamandres

Les salamandres se trouvent davantage en zones forestières, mais aussi parfois près des mares, en bordure de forêt.


Les batraciens menacés !

Malgré le cadre de vie idéal de la Gaume, et l'aide apportée aux batraciens lors de la période de reproduction, ils sont toutefois en danger de disparition. Ils sont en effet menacés par les maladies émergeantes, par les champignons d?Asie, ou encore tout simplement par le passage des hommes sur les routes.


5 conseils pour protéger les batraciens gaumais

Creuser des mares

Planter des Haies

Eviter l'utilisation de pesticides

Aider au passage des crapauds lors des périodes de reproductions

Rouler à - de 30km/h (lors des périodes de migrations)


Pour plus d'informations au sujet de la protection des amphibiens, rendez vous sur Natagora.be

Cliquez sur le logo ci-dessous